Léa Seydoux renouvelle l’expérience Prada. En effet, elle est de nouveau la star d’un court-métrage (divisé en trois parties) orchestré par les inséparables Wes Anderson (réalisateur) et Roman Coppola (scénariste) pour le lancement de la fragrance de Prada « Candy l’Eau ». L’univers du parfum se voulant très féminin et légèrement rétro, ces deux réalisateurs sont donc un choix parfait !

Dans cette série d’inspiration « nouvelle vague », Léa est Candy, une beauté française courtisée par deux beaux meilleurs amis dandy à souhait interprétés par Peter Gadiot (Gene) et Rodolphe Pauly (Julius). Après un premier épisode dans un cinéma, puis un deuxième lors d’une soirée d’anniversaire, on retrouve Candy chez sa coiffeuse pour une mise en plis, avant de se retrouver aux bras de ses deux hommes… N’aurait elle pas réussi à faire son choix ?
Tourné côté rive gauche, on retrouve bien l’esprit parisien des années 60 (les couleurs, la frange blonde à la Bardot) et ses lieux typiques (le café, le ciné d’époque, le coiffeur, l’appart’ haussmannien) dans cette folle histoire de triangle amoureux inspiré du film Jules et Jim de Truffaut. Sur une musique de Jacques Dutronc (L’Idole), les deux réalisateurs subliment Léa Seydoux, sorte de Catherine Deneuve réincarnée, intrépide à souhait. J’adore !

ENJOY !

Pour celles qui se demandent si elles vont aimer le parfum, on retrouvent toujours ce caramel gourmand mais agrémenté de notes florales comme le musc blanc, le benjoin et le citrus. Alors conquises ?

Eau de toilette Candy L’Eau (50 ml), Prada, env. 55 €.

 

Author

Créatrice et rédactrice des éLuxcubrations de Laëti, je suis une grande passionnée de mode, luxe, cosmétiques, voyages et cinéma et vous informe des tendances les plus en vogue et des bons plans à ne pas rater !

Laisser un commentaire